Calendrier de l'avent

Spécial proverbes illustrés dans l'art

En cette fin d’année, nous partons sur les traces de Peter Bruegel l'Ancien, une des plus grandes figures de la peinture flamande du XVIème siècle.

Découvrez une de ses plus grandes œuvres : « Proverbes Flamands » (1559).

 

Environ 120 proverbes sont représentés. Au XVIIème et XVIIème siècles, les proverbes étaient couramment illustrés dans l'art. 

Cette toile particulière de 117 x 163 cm ne représente pas une scène mais une multitude de saynètes.

 

Peinture satirique, Bruegel nous immerge dans un monde flamand peuplé de villageois concentrés sur leurs tâches.

Mais la plupart d’entre elles sont étranges et l’absurdité de l’attitude de ces personnages symbolisent à elles toutes un monde à l’envers.

1.png

Certaines expressions n'ont pas cours en français. Nous vous proposons une traduction littérale du néerlandais et une traduction modernisée.

Source : La Boite verte

 
J-1.png
  • Le balai est dehors : les maris ne sont pas à la maison

  • Être mariés sous le balai : vivre en concubinage

  • Les galettes poussent sur le toit : vivre dans l'abondance ou comme un coq en pâte

  • Regarder à travers ses doigts : laisser dire et fermer les yeux pour en tirer profit 

  • Couteau accroché : symbole de défi 

  • Rester les sabots aux pieds : attendre inutilement

 
J-2 Pieter bruegel - le bureau du créateur-min.png
  • Lier le diable sur un coussin avec des rubans : Etre plus fort (ici, une femme) que le diable et le rendre inoffensif 

  • Être un mordeur de pilier : être un faux dévot ou un hypocrite

  • Porter de l'eau dans une main et le feu dans l'autre : Faire le mal d'un côté et le réparer de l'autre, être faux

  • La truie débonde le tonneau : mauvaise gérance; la négligence est un désastre

  • Se cogner la tête contre le mûr : s'acharner sur un projet qui n'a pas d'avenir

  • Se cogner la tête contre le mûr/Un pied nu, l'autre chaussé : l'équilibre est primordial

  • Être dans sa cuirasse : enrager, être soupe au lait

J-3 Pieter bruegel - le bureau du créateur-min.png
  • Se tenir par le nez : Avoir quelqu'un dans le nez ou exercer une influence sur autrui

  • Les dés sont jetés : la décision est prise

  • Regarder les cartes : connaître le dessous des cartes

  • Tirer à travers les anneaux des ciseaux : agir malhonnêtement dans l'exercice de ses fonctions

  • Cela dépend de la manière dont les cartes tombent : le hasard

 
J-4 Pieter bruegel - le bureau du créateur-min.png
  • Dans le cuir d'autrui on taille de belles courroies : être généreux avec le bien d'autrui

  • Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle se casse : à force de s'obstiner et de répéter les mêmes erreurs, on en subit les conséquences

  • Tenir une anguille par la queue : entreprendre une affaire difficile qui manque de certitude et va certainement échouer

  • Nager à contre-courant : Aller dans le sens inverse, se rebeller contre la loi

  •  Pendre sa cape à la barrière : abandonner sa vie (monacale) jugée austère et dont les contraintes seraient trop pesantes.

  • Il voit danser les ours : il est affamé ou les ours sauvages aiment à être ensemble : il est dommage l'homme ne puisse pas s'entendre avec ses pareils

 
J-5 Pieter bruegel - le bureau du créateur-min.png
  • Pisser à la lune : agir en vain

  • Un homme avec un bandage autour de la tête : c'est un coquin fieffé

  • Il y a un trou dans son toit : avoir la tête fêlée

  • Un vieux toi a toujours besoin de réparations

  • Il y a des lattes sur le toit : les murs ont des oreilles

  • Le pot est dehors : le pot de chambre est utilisé comme enseigne 

  • Faire la barbe au fou sans savon : profiter de la sottise d'autrui ; se payer la tête de quelqu'un

  • Cela pousse hors de la fenêtre : ne pas pouvoir cacher quelque chose

  • Deux fous sous un chaperon : la folie aime la compagnie

  • Tirer une flèche après l'autre : ne pas être récompensé de ses efforts ou tirer toutes ses flèches : agir de façon inconsidérée car il ne reste plus rien dans le malheur

 
 
J-6 Pieter bruegel - le bureau du créateur-min.png
  • Combler la fosse quand le veau s'est noyé : réagir quand le malheur est arrivé

  • Elle revêt son mari d'une cape bleue : elle le trompe

  • Saigner le cochon par la panse : grâce à une action puissante, l'affaire est déjà réglée, c'est sans appel 

 
J-7 Pieter bruegel - le bureau du créateur-min_edited.jpg
  •  Il veut tuer deux mouches d'un coup (mais il n'en tue aucune) : trop d'ambition nuit ou tuer deux mouches d'un coup : faire d'une pierre deux coups

  • Elle regarde la cigogne : elle baye aux corneilles, être oisif

  • A son plumage, on reconnaît l'oiseau

 
 
J-8 Pieter bruegel - le bureau du créateur-min.png
  •  Il grille le hareng pour le frai : sacrifier une chose de peu de valeur pour obtenir un plus grand avantage, donner un œuf pour avoir un bœuf

  • Il est plus qu'un hareng vide : beaucoup de choses sont plus profondes qu'on ne pourrait le croire ou le hareng pend par ses propres ouïes : on doit supporter les conséquences de ses fautes

  • Etre assis entre deux chaises dans la cendre : laisser passer l'occasion

  • Que peut la fumée contre le fer : il est inutile de s'attaquer à quelque chose d'immuable

  • Les fuseaux tombent dans les cendres : l'affaire a échoué, tirer à vide

  • Si tu laisses entrer le chien, il va dans l'armoire : en être pour ses frais ou trouver un chien dans la marmite : arriver trop tard quand tout a été mangé

J-9 Pieter bruegel - le bureau du créateur-min (2).png
  • Prendre son manteau dans le vent : changer d'avis au gré des circonstances, être opportuniste ou tourner son manteau selon le vent : faire la girouette

  • II a le feu au derrière : être pressé

  • Jeter les plumes au vent : perdre le fruit de sont travail

J-10 Pieter bruegel - le bureau du créateur-min.png
  •  Il joue sur le pilori : quand on est sur le pilori, mieux vaut ne pas attirer l'attention sur soi ou s'approprier illégitimement le bien d'autrui

  • Tomber du boeuf sur l'âne : faire de mauvaises affaires ou passer du coq à l'âne

  • Il frotte son derrière contre la porte : se moquer et ne pas avoir de reconnaissance ou il court avec son petit paquet : chacun a son fardeau à porter

  • Baiser l'anneau : courber exagérément l'échine

  • Pêcher derrière le filet : rater l'occasion, s'agiter inutilement

 
J-11 Pieter bruegel - le bureau du créateur-min.png
 
  • Il cherche la hachette : trouver une échappatoire, inventer un prétexte

  • Ici, il a sa lanterne : ici, il peut briller

  • Il éclaire avec sa lanterne : mettre mes choses au clair

  • Une grande lanterne et une petite lumière : beaucoup de paroles, mais qui ont peu de sens

  • Une bêche sans manche : une chose inutile

  • Qui a laissé choir sa bouillie, ne peut la ramasser en entier : on ne peut réparer entièrement les dégâts occasionnés

 
  • Les fous reçoivent les meilleures cartes : aux innocents les mains pleines 

  • Il chie sur le monde : il se fiche du monde, il le méprise

  • Le monde à l'envers : le contraire de ce qu'il devrait être

J-12 Pieter bruegel - le bureau du créateur-min.png
J-13 Pieter bruegel - le bureau du créateur-min.png
  • Il réussit à voir à travers une planche de chêne pourvu qu'il y ait un trou dedans : Enfoncer des portes ouvertes

  • Jeter l'argent dans l'eau : jeter l'argent par les fenêtres

  • Deux qui chient par le même trou : deux acolytes inséparables

  • Être suspendu comme chiottes sur un fossé : la chose est évidente

 
 
  • Allumer un cierge au diable : il est bon d'avoir des amis dans tous les camps ; flatter tout le monde

  • Se confesser au diable : révéler ses secrets à ses ennemis

  • Souffler à l'oreille : mettre la puce à l'oreille

  • La cigogne reçoit le renard (Bruegel reprend le motif de la fable d'Esope) : deux larrons ne pensent qu'à leur propre avantage

  • A quoi sert un beau plat s'il n'y a rien dedans

  • Une cuillère d'écume : vendre du vent

J-14 Pieter bruegel - le bureau du créateur-min_edited.jpg
 
J-15 Pieter bruegel - le bureau du créateur-min.png
  • Avoir le vent en poupe : on réussit facilement dans de bonnes conditions

  • Il tient la voile à l'œil : il est vigilant

  • Pourquoi les oies marchent-elles pieds nus ? : cela ne nous regarde pas, il doit y avoir une bonne raison

  • Chier sur le gibet : il ne craint aucune peine, de toute façon il finira mal

  • Les corbeaux volent là où est la charogne : il n'y a pas de fumée sans feu

J-16 Pieter bruegel - le bureau du créateur-min.png
  •  Il attache le grelot au cou du chat : se charger d'une mission difficile

  • Etre armé jusqu'aux dents : Être lourdement armé

  • Mordre le fer : être furieux

  • Le tâte-poule : se préoccuper de choses qui n'existent pas encore

  • Ronger toujours le même os : il s'obstine en vain, répète tout le temps la même chose

  • Il parle avec deux bouches : il est hypocrite

  • L'une met sur la quenouille ce que l'autre file : faire des commérages

  •  Porter la lumière du jour dans un panier : Perdre son temps

 
J-17 Pieter bruegel - le bureau du créateur-min.png
  • Tomber à travers le panier : échouer dans une entreprise

  • Il est suspendu entre ciel et terre : il s'est mis dans une situation embarrassante et ne sait comment en sortir

  • Prendre l'oeuf de la poule et laisser échapper celui de l'oie : Faire le mauvais choix

 
 
J-18 Pieter bruegel - le bureau du créateur-min.png
  • L'un tond les moutons l'autre les porcelets : l'un a tous les avantages, l'autre aucun

  • Tonds-là, ne l'écorche pas : vas-y doucement

  • Il faut tondre les moutons selon la laine qu'ils ont : Pas à n'importe quel prix

  • Doux comme agneau : être docile

 
J-19 Pieter bruegel - le bureau du créateur-min.png
  •  Peu importe à qui appartient la maison qui brûle pourvu qu'on puisse se chauffer aux braises : il saisit toutes les occasions pour s'enrichir 

  • Les crottins de cheval ne sont pas des figues : il ne faut prendre des vessies pour des lanternes

  • Il traîne le boulet : il se tue au travail pour quelque chose qui n'a pas de sens

  • La peur fait galoper la vieille : la peur donne des ailes

  •  Quand un aveugle en guide un autre, ils tombent tous deux dans le fossé : quand l'incompétence est menée par l'incompétence, l'affaire doit mal tourner

  • Le voyage n'est pas fini parce qu'on aperçoit l'église et le clocher : le but n'est atteint que lorsqu'on a achevé entièrement sa tâche

 
J-20 Pieter bruegel - le bureau du créateur-min.png
  •  Mettre une barbe d'étoupe à notre seigneur : essayer de mystifier quelqu'un par des ruses

  • Faire une barbe de lin à Dieu : être hypocrite

  •  Deux chiens ne s'accordent jamais sur un os : se disputer, s'acharner tous deux sur une même affaire

  • Etre assis sur des charbons ardents : être angoissé et d'une impatience extrême

  • Savoir prendre le poisson avec ses mains : il est rusé, tandis que les autres jettent les filets, il en retire les poissons

Pieter_Brueghel_the_Elder_-_The_Dutch_Proverbs_-_Google_Art_Project.jpg